exillance-methode-management

Exillance

Nous connaissons souvent des contextes professionnels difficiles. Se côtoient : pression sur le résultat, la qualité, une quantité à produire toujours plus grande, des relations humaines parfois chaotiques, une incompréhension sur quoi faire, comment faire, et quand faire. Et de voir pointer les risques psychosociaux et notamment le burn-out à tous les étages de l’organisation. A l’heure où bon nombre de managers font face à l’absentéisme et au présentéisme passif, tout aussi délétère, comment (r)amener la motivation, l’optimisme au sein des équipes ? En étant un manager « exillant » pour ses collaborateurs et soi-même.

Dans le monde du travail, nous entendons parler régulièrement de bienveillance. Pour ramener un peu de douceur dans ce monde de brut. Malheureusement, ce terme de bienveillance est trop souvent synonyme de gentillesse, se calquant sur le « monde des Bisounours ». Être gentil, c’est faire plaisir : une qualité importante, cependant, dans le monde du travail, ne pas dire à une personne ce qui est important et laisser faire par peur de blesser est dommageable. Par bienveillance, nous entendons : vouloir le bien de l’autre. C’est énoncer les faits sans jugement de valeur, et communiquer en laissant la parole à l’autre, se mettre d’accord et obtenir un engagement pour agir et rendre tangible.

Remettre de l’énergie là où il n’y en a plus n’est pas tâche aisée. Il s’agit d’insuffler un mouvement positif. C’est ce que propose Exillance : une conception innovante du management. Exillance est né de la contraction de deux valeurs primordiales : l’exigence et la bienveillance. L’exigence vis à vis des autres mais aussi de soi-même en termes d’exemplarité. La bienveillance vis à vis des autres, de ses collègues, de ses collaborateurs et de soi-même en termes de protection et de santé. Exillance est basé sur l’apprentissage de nouveaux comportements, de nouvelles techniques managériales pour régulièrement dépasser les résultats et surtout durablement préserver les relations humaines.

Exillance, une autre vision du management. Qui permet de gérer le retard d’un collaborateur, le non tenu de délai du rendu du rapport d’un collaborateur, ou le non port d’équipement de sécurité d’un ouvrier. Exillance apporte une amélioration durable de la productivité, une baisse du présentéisme passif, de l’absentéisme et du turn-over, une baisse des risques psychosociaux, une augmentation de l’implication et de l’adhésion et une évolution de la légitimité et de la performance des managers.
L’exigence sans la bienveillance fait mal ;
La bienveillance sans l’exigence fait perdre.

www.exillance.org

Le livre EXILLANCE, exigence et bienveillance, le cocktail gagnant

exillance-exigence-bienveillance-livre

www.exillance.org/librairie

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.